Comment le shiatsu peut-il m'aider?

Le shiatsu vous connaissez? C'est une méthode de massage japonais hyper efficace permettant d'agir sur de nombreux troubles physiques et psychiques.


Basé sur les fondements théoriques de la médecine traditionnelle chinoise, il met en relation très étroite votre corps et votre esprit.


A travers cet article je vais vous faire découvrir plus en détail ce qu'est le shiatsu et pourquoi vous gagnerez à le connaitre et à y avoir recours régulièrement.


Il existe aujourd'hui une telle variété de médecines dites "douces" ou "complémentaires" qu'il n'est pas toujours aisé de s'y retrouver et de pouvoir s'orienter efficacement. Même en demandant conseil à votre professionnel de santé, bien souvent, il ne saura pas vous guider efficacement par manque d’informations et de connaissances sur ces pratiques.

Entre le shiatsu, la réflexologie plantaire, l’acupuncture, la chiropraxie, l’ostéopathie, l’auriculothérapie, la mésothérapie l’hypnose et j’en passe, le choix est cornélien !


Ici je ne vais parler avec vous que de ce que je connais, le shiatsu.


Une pratique complémentaire à votre parcours de santé !



La première chose qu'il faut savoir avec le shiatsu, c'est qu'il s'intègre idéalement dans un accompagnement encadré, de votre santé.

Chaque professionnel doit rester à la place qui est la sienne donc évidemment je ne remplace pas votre médecin.

En revanche, en tant que shiatsuki (praticien shiatsu) là où je vais vous aider, c'est dans la mise en relation entre votre corps et votre esprit.


Je m'explique.


La force du shiatsu réside dans son écoute. Cette écoute est à la fois orale et corporelle. Lors de la séance, j'accompagne votre souffle avec mes mains pour vous aider à vous relâcher. Dès que le corps se détend et que les muscles se décrispent, votre esprit va lui aussi s'apaiser.


Dans de nombreuses pathologies chroniques, la première difficulté qui est rencontrée par les patients est de relier les maux du corps et l'état émotionnel dans lequel ils se trouvent. Trop souvent une fracture sépare ces deux aspects de l'être.

Grâce au shiatsu la connexion redevient possible.


Ce qui est incroyable c'est que dès lors que l'on se réapproprie son schéma corporel, la douleur devient plus facile à supporter. De plus, vous accédez à un contrôle sur votre stress et vos angoisses, vous permettant de mieux vivre les symptômes et les traitements parfois lourds qui accompagnent la maladie.


Le shiatsu est aujourd’hui utilisé dans certains hôpitaux comme complément au parcours de soin. C’est le cas en oncologie pour aider les patients et les familles à mieux vivre cette épreuve. Des interventions se font également en pédopsychiatrie (La Pitié Salpétrière) pour aider les enfants face à l’hyperactivité et à l’angoisse.


Comment se déroule la séance?


L'échange


A votre arrivée, votre thérapeute va prendre le temps de vous écouter parler de votre situation. Chaque détail va avoir son importance !

Il va vous poser des questions aussi bien sur votre santé physique que sur votre état émotionnel.

Déjà à ce moment-là il commence à établir son diagnostic!

Bien souvent le simple fait de prendre ce temps-là vous permet de sentir que la séance va vous aider.

Après un contrôle de certains outils de la MTC (médecine traditionnelle chinoise) comme les pouls chinois, la séance de massage va commencer.

Le massage


Le thérapeute vous invite alors à vous installer confortablement sur une table de massage ou bien sur un futon (matelas traditionnel du japon posé à même le sol).

En ce qui me concerne, je commence toujours ma séance par un temps d'analyse de votre position, de votre respiration et de votre dos.

Le massage shiatsu se compose de pression le long des méridiens et sur les points d'acupuncture. Ces pressions se font à l'aide des paumes et des doigts.

Bien évidemment ce n'est pas tout! Je vais faire des mobilisations articulaires douces, des étirements des bras, des jambes, du dos et des cervicales. Tout cela se fait de manière douce, accompagnée, sans rien forcer.


Le shiatsu s'inscrit dans une approche globale, aussi, quelle que soit la raison de votre venu, il est important d'être dans une dynamique de rééquilibrage de tout le corps. Chaque séance est adaptée au diagnostic établi au début de rendez-vous et durant toute la durée de votre accompagnement.

La relaxation


Avant de vous relever, je vous invite à prendre un temps de relaxation pour vous reconnecter à en douceur à votre environnement. Vous passez près d'une heure allongé, il faut donc prendre le temps de bouger tranquillement vos membres avant de vous agiter.

Le débriefing


Une fois le massage terminé, nous échangeons sur vos ressentis, sur ce que j'ai constaté et travaillé. Je vous donne alors des conseils et des exercices à faire régulièrement. Tous ces éléments sont basés sur mon expérience de praticien mais également ma pratique du Tai Chi, du Qi Gong et des arts martiaux.

Nous fixons ensuite la date du prochain rendez-vous.


Quelle fréquence établir entre les séances?



Cela va dépendre de la raison de votre venue, de vos attentes et de vos besoins. Le shiatsu c'est de l'adaptation!

Il faut concevoir votre approche du shiatsu comme une composante à part entière de votre hygiène de vie. Que vous veniez pour son aspect thérapeutique ou plutôt pour son action de prévention, la fréquence entre les séances peut varier.


La fréquence va se déterminer lors de notre 1ère séance.

Dans le cas de pathologies chroniques, cela va varier d’un rendez-vous par semaine à un rendez-vous par mois. Encore une fois, tout dépend de votre état de santé et des symptômes qui vous handicapent.

Ce qui est certain c’est qu’il n’existe aucune thérapie ou méthode miracle. Ca va donc vous demander du temps, de la régularité et de mettre en pratique les conseils que je vous donne.

En appliquant cela avec sérieux, votre situation s’améliorera !


Maintenant si vous venez pour un entretien corporel et l’aspect préventif du shiatsu, cela va varier d’une séance par mois à une séance tous les 2 ou 3 mois.

On a coutume de dire qu’il faut faire un shiatsu au moment des changements de saison. A la fin de l’hiver pour préparer au printemps, à la fin du printemps pour préparer à l’été et ainsi de suite. Je suis entièrement d’accord avec ça, SAUF QUE !


Et oui, il y a toujours un « mais ».


La réalité de votre quotidien c’est que globalement vous êtes chahuté par le rythme parfois infernal que vos journées peuvent prendre. Entre le travail, la maison, les enfants, les amis, la famille, les loisirs et tout ce qui peut composer votre quotidien, impossible de pouvoir être présent partout à 100%.

Dès lors, il est capital de prendre le temps de s’arrêter, de prendre du temps pour vous.

Chaque petite frustration, chaque tension physique bien que cela puisse vous sembler passager, vont se cumuler pour éventuellement déborder. Vous êtes alors exténué voir déprimé, sans énergie et même parfois des douleurs vous retiennent.


Ce quotidien que presque tout le monde connait, doit vous obliger à prendre soin de vous, à veiller à entretenir votre capital santé, car malheureusement quand la santé n’est plus là, il n’y a pas de retour en arrière, c’est trop tard. On connait tous quelqu’un qui a trop tiré sur la corde, et pourtant cette personne ne l’a pas vu venir.


Mon conseil est le suivant, prenez le temps de vous écouter, d’écouter votre corps car il vous parle tous les jours. Ecoutez aussi cette petite voix, votre enfant intérieur, qui vous invite à prendre soin de vous car lui, sait ce dont vous avez besoin. N’attendez pas d’être mal pour agir.


Une citation du Daïla Lama dit :


« L'homme me surprend. Il sacrifie sa santé pour gagner de l'argent. Ensuite, il sacrifie de l'argent pour recouvrer sa santé. Et il est si inquiet pour l'avenir qu'il ne profite pas du présent; le résultat étant qu'il ne vit ni dans le présent ni dans le futur; il vit comme s'il ne mourrait jamais, puis meure sans avoir vraiment vécu. »


Dans quels cas le shiatsu est-il inefficace?

Il n’existe que très peu de contre-indication au shiatsu. La première chose à faire est de demander l’avis de votre médecin/spécialiste de santé. Ensuite prenez contact avec le praticien shiatsu de votre choix et expliquez lui vos problèmes.


J’insiste sur le fait que le shiatsu n‘est pas une thérapie miracle. Sans régularité et application des conseils que votre professionnel vous donne, son impact sera nécessairement limité.

Il s’agit d’une démarche qui doit venir de vous et être suivi dans le temps pour en tirer les bienfaits.


C’est du bon sens, mais cela me semble important de souligner le point suivant. On entend et on voit beaucoup de choses aujourd’hui !

Le shiatsu ne soigne pas le cancer (mais il peut atténuer les effets secondaires liés aux traitements), il ne soigne par les maladies neurodégénératives (mais il améliore le confort de la personne qui le reçoit et diminue les douleurs), il ne soigne pas les maladies dites incurables mais va grandement soulager le quotidien des personnes atteintes.


Soyez régulier et n’attendez pas d’être malade pour avoir recours au shiatsu. Votre vie en sera que plus sereine et votre santé renforcée.


Bien choisir son professionnel!



C’est avant tout une relation de confiance.

Un bon professionnel c’est quelqu’un qui va vous écouter, prendre en considération ce que vous lui dîtes et vous aider à trouver des solutions à vos problèmes.

Il est important que vous vous sentiez à l’aise.


Avoir un bon « feeling » est primordial.


Votre shiatsuki doit pouvoir vous orienter vers d’autres professionnels s’il n’a pas la compétence pour vous aider ou s’il estime qu’il vous faut un avis et une approche complémentaire.


Pour ma part, je n’hésite pas à conseiller à mes patients, quand cela me semble nécessaire, de consulter leur médecin ou d’aller voir leur kiné ou leur ostéopathe.

J’ai d’ailleurs régulièrement des personnes au cabinet envoyées par leurs professionnels de santé. Cela montre à quel point le « travailler ensemble » est dans l’intérêt des patients ET des praticiens.


Enfin, un praticien sérieux n’hésitera pas à vous conseiller d’aller voir un autre collègue s’il s’aperçoit que le « feeling » ne se met pas en place.


Comment déterminer si le shiatsu peut m'aider?


Vous vous reconnaissez dans les points que j’ai abordé dans cet article et pour vous, votre santé ne se négocie pas et ne se brade pas.

- Vous êtes actifs et il y a du stress dans votre quotidien, le shiatsu est fait pour vous. Vous serez plus serein et vous gérerez bien mieux vos émotions.

- Vous êtes sportifs et vous vous entraînez régulièrement. Le shiatsu vous aidera à récupérer et pourra même servir dans votre préparation physique avant la compétition.

- Vous êtes retraité et souhaitez entretenir votre santé. Le shiatsu sera une bonne base sur laquelle vous reposer (attention, conservez en parallèle une activité physique adaptée).


Le meilleur moyen de savoir ce que peut vous apporter le shiatsu est d’essayer au moins une fois en prenant rendez-vous. Vous y gagnerez un moment de détente, de bien-être et repartirez avec des conseils utiles et faciles à mettre en pratique.


Le shiatsu, quels bienfaits ?


Comme vous l’avez compris, le shiatsu intervient dans de nombreux cas de figure.

Outre l’aspect thérapeutique et préventif je vais ici vous donner quelques exemples des champs d’application du shiatsu.

Il ne s’agit évidemment pas d’une liste exhaustive.



Sur le plan physique :


- Les douleurs rhumatologiques liées à

l’arthrose, lumbago, cervicalgie, …

- Trouble menstruel, nausées matinales, bouffées de chaleur, accouchement, …

- Les douleurs gastriques, les colites, la constipation, …

- Migraines, névralgies, acouphènes, vertiges, …

- Insomnies, cauchemars, énurésie, transpiration nocturne, …

- Eczéma, urticaire, aphtes, …











Sur le plan psycho-émotionnel :


- Angoisse, anxiété, stress chronique, …

- Dépression, deuil,

- Hyperactivité, troubles du comportement, ...

- Fatigue, trouble de la mémoire, psychisme, …

- Surmenage, burn-out, …








Dans certains cas il est indispensable que le shiatsu s’inscrive dans un accompagnement pluridisciplinaire afin de vous aider à résoudre efficacement votre problème.

Pour le burn-out par exemple, il est nécessaire d’avoir recours en parallèle à un psychologue, afin de vous permettre de mettre en évidence les éléments qui vous ont fait trébucher. C’est un mécanisme bien plus complexe qu’il n’y parait.


Pour conclure…


Je vous invite à tester le shiatsu au moins une fois pour avoir un avis plus éclairé.

Prenez du temps pour vous, pour votre bien-être et pour votre santé. Personne ne le fera à votre place!

Soyez conscient que votre capital santé ne s’entretient pas seul et qu’une bonne hygiène de vie est indispensable.


Voici 4 éléments essentiels qui la compose que vous ne devez pas négliger :


- Votre alimentation (vaste sujet sur lequel on entend ÉNORMÉMENT de chose dont beaucoup de bêtises)

- Votre activité physique (qui doit être adaptée)

- Votre sommeil/temps de repos (physique comme psychique)

- Votre façon de penser/voir la vie

En prenant soin de respecter ses 4 piliers de la santé (on a aussi le droit d’abuser, un peu, de temps en temps) vous serez vous-même garant du maintien de cette dernière et de votre bien-être.

Je vous dis à très bientôt et je vous invite, d’ici le prochain article, à vous mettre en action.


Prenez soin de vous.


Alain


Bonus!


En cadeau pour votre bien-être, voici une vidéo de Qi Gong que vous retrouverez sur ma chaine YouTube.




39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout